Hypocondriaque: Mes 11 Conseils Pour Surmonter l'Hypocondrie

Robust Theme

blog-article-podcast-notes

Téléchargez les notes de mes articles de blog!

Accédez GRATUITEMENT aux notes et exercices de chacun de mes articles de blog en cliquant sur le bouton ci-dessous!

✔️ Lecture plus agréable

✔️ Accès direct aux exercices

✔️ 100% Gratuit

Accédez aux notes et exercices (GRATUITEMENT)
"

Hypocondriaque: mes conseils pour surmonter l'hypocondrie

Hypocondriaque: mes conseils pour surmonter l'hypocondrie

Est-ce que vous passez des heures sur Internet à rechercher vos symptômes aux moindres ressentis corporels ? Est-ce que vous êtes fasciné par la santé et le corps humain ? Est-ce que lorsque vous avez mal à la tête, la gorge irritée, vous pensez directement au pire ? Est-ce que même lorsque vous recevez un diagnostic médical, vous n’êtes pas convaincu qu’ils soient corrects et pensez à une erreur médicale ?

Est-ce qu’au fond de vous, vous avez constamment cette sensation que quelque chose ne va pas dans votre corps et pensez être atteint d’une maladie grave ?

Si ce que je viens de citer, vous rappelle votre propre comportement, alors vous souffrez peut-être d’hypocondrie.

Qu’est-ce que l’hypocondrie ?

L’hypocondrie, c’est un trouble anxieux qui se caractérise par une peur et une anxiété excessive concernant sa santé et le bon fonctionnement de son corps.

Une inquiétude qui est obsessionnelle, qui est constante et qui amène la personne qui en souffre, à interpréter le moindre signe, comme une maladie grave.

Parfois, une personne qui est hypocondriaque, ne s’inquiète pas uniquement de sa propre santé, mais aussi celle de son entourage (enfants, partenaire, etc.).

Hypocondrie: un trouble anxieux qui devient banal...

Une étude démontre qu’entre 4 et 5 % de la population serait hypocondriaque à des niveaux différents. Certains experts estiment que ce chiffre est même sous-estimé et qu’il se rapprocherait plus de 12 %. Ce trouble anxieux est aussi fréquent chez les femmes que chez les hommes.

Attention, être préoccupé pour votre santé ou être hypocondriaque, ce n’est pas la même chose. Il est tout à fait normal de s’inquiéter de sa santé de temps en temps.

Une personne qui souffre d’hypocondrie, elle, va mal interpréter ses symptômes et pense toujours à la pire maladie qu’elle puisse avoir.

Un exemple tout bête. Une personne hypocondriaque, s’il s’endort sur son bras et ce réveil le bras engourdi, il va penser qu’il s’agit d’un AVC, alors qu’en réalité, une personne qui ne souffre pas d’hypocondrie, aurait simplement bougé son bras et ce serait rendormi.

L’hypocondriaque va analyser la moindre sensation ou changement de son corps et imaginer le pire.

Les signes flagrants qui prouvent que vous êtes peut-être hypocondriaque :

Un hypocondriaque est une personne qui vit avec la peur d’avoir une maladie grave, que l’on n’aurait pas diagnostiquée. Et ce, même si les tests et les examens montrent que tout va bien.

Les hypocondriaques éprouvent de l’anxiété extrême aux moindres signaux du corps telle qu’un simple éternuement, un mal de tête ou un mal de gorge et ont peur qu’il s’agisse du signe d’une maladie grave.

L’hypocondriaque consulte régulièrement son médecin au moindre signe anormal du corps.

  • Il craint le moindre signal de son corps (Éternuement, nez qui saigne, gargouillis, cœur qui bat un peu fort, etc. Et se persuadent qu’il s’agit d’une maladie grave.

  • Il parle excessivement de sa santé et de la santé en général.

  • Il « Googlise » ses symptômes régulièrement

  • Après un examen médical, il ne se sent pas rassuré et pense à une erreur médicale.

  • Il évite des endroits et des personnes de peur de tomber malade.

  • Il se concentre sur son corps et analyse ses moindres symptômes (Battement du cœur, respiration, peau, douleur, peur, etc.

L’hypocondrie représente environ 5 % des soins médicaux ambulatoires chaque année.

Chaque personne qui souffre d’hypocondrie souffre de ses propres symptômes. Certains seront liés à l’estomac et cela créera des maux de ventre. D’autres seront liés à la respiration et créera des étourdissements et le cœur qui bat fort.

Comment l’hypochondrie se déclenche-t-elle chez une personne ?

L’hypocondrie n’est pas forcément déclenchée par 1 élément précis. Généralement, les signaux débutent au début de l’âge adulte, lorsque les responsabilités se font lourdes.

Généralement, les personnes qui en souffrent sont plus susceptibles d’avoir un membre de sa famille qui en souffre également. Elle peut aussi être sortie d’une maladie grave et craint que cette expérience ne se répète. Il se peut qu’elle ait souffert d’une grave maladie étant enfant et l’inconscient aurait créé cette peur.

Il se peut aussi que ce trouble anxieux apparaisse après avoir vécu un gros stress ou suite à des angoisses profondes et l’hypocondrie est la suite de ces angoisses non-traitées.

Différents niveaux d'hypocondrie

Il y a bien sûr plusieurs niveaux d’hypocondrie. Il y a des personnes qui en souffrent et qui continue à vivre normalement malgré les peurs et arrivent et ont appris à les gérer. Et des personnes chez qui leur hypocondrie est tellement forte que ça les empêche de vivre normalement.

Tous les hypocondriaques ne sont pas forcément cloîtrés chez eux accompagnés d’un désinfectant et d’un masque comme le faisait Monk dans la série. Il existe différentes formes d’hypocondrie, et la majorité de la population qui en souffre, souffre de la forme la plus light.

Ce qui est difficile pour la personne qui souffre d’hypocondrie, c’est qu’elle est persuadée qu’elle est vraiment malade et se sent incomprise du corps médical, de sa famille et de ses amis.

Elle a réellement peur pour sa vie et n’a plus que cette peur dans sa tête. De plus, certains médecins, sont parfois insensibles à ce type de patient et ne connaissent pas ou très peu ce trouble anxieux.

Ils prennent le patient comme un patient compliqué et ne se comportent pas de la bonne manière avec le patient. Ce qui crée une peur supplémentaire chez le patient et ne fait qu’empirer la situation.

D’autres médecins peuvent, pour rassurer leur patient, effectuer trop de tests et profitent ainsi de la détresse du patient pour le faire dépenser des sommes astronomiques sans réellement de nécessités.

Ce qui n’est pas non plus la bonne chose à faire, car ça devient la situation du serpent qui se mord la queue. Plus l’hypocondriaque fait de test et plus il souhaitera en faire, et ce, sans être rassuré.

Mes 11 astuces pour surmonter l’hypocondrie

Mais alors, si les examens médicaux ne rassurent pas l’hypocondriaque, que faire pour surmonter ce trouble anxieux ?

Je vous apporte mes 10 Astuces pour surmonter l’hypocondrie. Bien entendu, ces astuces seront utiles aux personnes qui souffrent de ce trouble anxieux à un niveau relativement bas.

Si toutefois, vous souffrez de ce trouble anxieux et qu’il vous empêche de vivre votre vie normalement, alors je vous conseille vivement de consulter un professionnel qui saura vous aider et soigner ce mal en profondeur.

1) Diagnostiquez-vous, pour être sûr que vous souffrez d’hypocondrie.

Une fois que vous serez certain que vous souffrez de ce trouble anxieux, vous savez à quoi vous avez à faire et il sera plus simple pour vous de faire face à vos angoisses.

2) Comprendre ce qu’est l’hypocondrie et reconnaître que vos symptômes et vos peurs viennent de ce trouble anxieux.

Comprendre comment l’hypocondrie fonctionne, comprendre que vous n’êtes loin d’être seul sur ce bateau et qu’environ 5 % de la population en souffre, devrait vous aider à relativiser votre cas.

3) Apprendre à relativiser vos symptômes et comprendre qu’ils ne sont pas forcément signe d’une maladie grave.

Lorsque vous ressentirez des symptômes qui vous font paniquer, rappelez-vous que ces symptômes sont normaux, pour le commun des mortels, mais que vous, vous avez pris l’habitude d’être trop attentif à votre corps et de déceler le moindre changement.

Relativisez et rappelez-vous que vous êtes hypocondriaque et que c’est uniquement votre mental qui vous joue des tours. Dans quelques jours, voire quelques heures, vous aurez même oublié de quoi il s’agissait.

4) Vous souvenir du nombre de maladies que vous croyiez avoir et que finalement, vous avez oublié.

C’est une méthode que j’utilisais personnellement beaucoup lorsque j’étais prise de crises d’angoisse. Pour ceux qui en ont déjà vécu, on est persuadé que l’on va mourir ou s’évanouir.

Et bien, lorsque j’avais cette sensation, j’essayais de me remémorer les dernières fois où j’avais eu ces sensations et que finalement, je suis encore là, bien vivante. Cette méthode aide beaucoup à relativiser, alors testez-la.

5) Ne pas chercher vos symptômes sur Internet !!! Surtout pas !!

Je sais à quel point c’est tentant, mais c’est une très mauvaise idée ! En tant qu’humain, nous avons un biais cognitif, qui fait que nous voulons constamment avoir raison et confirmer cela par des faits. Cela s’appelle le biais de confirmation.

Or, si vous êtes persuadé que vous avez une grave maladie, car vous avez mal à la tête, et bien vous allez réussir à trouver sur Google, que le mal de tête c’est le signe d’une maladie incurable. Vous allez passer à côté de toutes les explications qui disent que ce n’est rien et qu’avec un Doliprane ça va passer.

Mais vous allez tout faire pour confirmer ce que vous pensiez. En allant sur Google, vous pensez que vous allez vous rassurer. Mais en réalité, vous allez fermer l’application et vous sentir encore plus mal.

Une deuxième raison, de pourquoi ne pas rechercher ses symptômes sur Google, c’est que les personnes sur des forums ne sont ni des spécialistes, ni des médecins. Ils ne connaissent pas vos symptômes mieux que vous. À la place, de googliser vos symptômes, suivez plutôt mon astuce N° 6.

6) Trouver une occupation

Trouvez une occupation à faire lorsque vous commencer à penser à une maladie ou que vous commencez à ressentir un symptôme (tricot, dessin, chant, un instrument comme le Kalimba, les jeux sur son téléphone) pour occuper votre esprit et ne plus y penser et surtout, ne pas laisser le temps à votre subconscient de penser et se faire des films.

Personnellement, si je ne peux pas m’évader d’un endroit et que je n’ai pas mon tricot avec moi, j’essaye d’évader mon esprit rapidement en recherchant 5 choses bleues autour de moi. Ou encore, je fais de la cohérence cardiaque en me concentrant sur ma respiration. Le but est de faire s'évader votre esprit de cette peur afin qu’il n’ait pas le temps de se créer des films.

7) Apprendre des techniques de gestion du stress et de relaxation.

Je vous conseille la méditation. Déjà, car c’est très bon pour la santé et, car si vous habituez votre corps à méditer quand ça va, alors il arrivera plus facilement à méditer quand ça ne va pas. Il existe tellement d’autres techniques de relaxation, comme la pleine conscience, le yoga, la relaxation musculaire progressive, etc.

8) Éviter tout ce qui augmente l’anxiété (alcool, drogue).

À première vue, cela peut sembler des substances relaxantes et calmantes, mais elles ont un réel effet boomerang, de telles sortes, que passer le soulagement initial, les symptômes s’aggravent considérablement par la suite.

9) Pratiquer de l’exercice physique et avoir une routine journalière.

Le sport est une manière de s’évader. C’est le meilleur traitement contre les troubles anxieux en général. De plus, si vous êtes inquiet pour votre santé, comme l’est un hypocondriaque, rien de mieux que de prendre soin de sa santé, avec la pratique du sport, en mangeant sainement et en ayant une routine journalière saine avec minimum 8 h de sommeil par jour.

Ça semble un peu bateau comme conseil, mais si vous souffrez de troubles anxieux, comme l’hypocondrie, cela vous aidera énormément.

10) Reprenez confiance en votre corps et son fonctionnement.

Si vous avez souvent peur d’avoir une maladie grave, c’est certainement que vous avez perdu confiance en votre corps et en sa capacité à vous soutenir.

Mais souvenez-vous que votre corps fonctionne parfaitement. Faites confiance à votre corps. Votre corps est intelligent.

Si vous saviez tout ce que votre corps sait faire sans même vous en rendre compte. C’est une machine tellement intelligente. Il se régénère tout seul, il combat des virus sans même que vous vous en rendiez compte, il vous permet de parler et marcher en même temps, il sait digérer et apporter à votre corps les nutriments dont il a besoin.

Il trie ce dont il a besoin et le reste, il le rejette. Bref, votre corps est merveilleux. Aimez-le et apprenez à reprendre confiance en votre corps.

11) BONUS: Cultiver les pensées positives !

Mon 11e conseil, c’est de cultiver les pensées positives. Lorsque vous vous inquiétez pour votre santé et pensez réellement être malade, vous avez des pensées négatives à longueur de journée qui vous trotte dans la tête.

Ciblez ces pensées négatives et remplacez-les par des pensées positives. Récitez ces pensées positives tous les matins et incluez cette astuce dans votre routine journalière.

Si vous souhaitez en savoir davantage à ce sujet, je vous invite à écouter mon podcast N° 3 « Les affirmations positives ».

J’ai également mis sur pied une méthode pour vous aider à reprogrammer votre subconscient à l’aide d’affirmations positives et d’onde thérapeutique.

Il s’agit du programme Evolve Positive. Un programme de 30 jours pour supprimer vos pensées négatives et vous imprégner de pensées positives !

Hyponcondrie: conclusion

Cet article touche à sa fin, bien sûr, je me répète, mais si vous souffrez de ce trouble anxieux à une intensité élevée et qu’il vous empêche de vivre votre vie normalement et vous crée des pensées négatives devenant dangereuses pour vous, alors je vous invite fortement à en parler à un spécialiste. Il saura vous guider vers un traitement adéquat et vous pourrez sortir de cette impasse rapidement.

Téléchargez les notes de cet article!

Cliquez ici pour télécharger les notes!

Masterclass Offerte: Transformez Votre Vie de A à Z en Moins de 6 Mois!

blog-article-podcast-notes

✔️ La seule et unique manière de vous défaire définitivement de tous vos blocages négatifs et inconscients. Croyances limitantes, auto-sabotage, pensées négatives, etc...

✔️ La vérité sur le développement personnel. Je vous expliquerai pourquoi la plupart des gens n'obtiennent pas les résultats qu'ils voudraient avec le développement personnel.

✔️ Ma méthodologie étape par étape pour créer la vie de vos rêves. Une structure simple et chronologique qui vous permettra de créer de A à Z la vie dont vous avez toujours rêvée.

ACCÉDEZ À LA MASTERCLASS OFFERTE

Téléchargez Gratuitement
"Le Petit Guide du Bonheur"

Apprenez dès aujourd'hui à être véritablement heureux! Les 10 clés secrètes du Bonheur enfin dévoilées!

80% Complété